Lucie Webert – Porcelette « Les 20 ans du club c’est mon plus beau souvenir »

Lucie Webert est présidente du club de Porcelette depuis 2018, à la suite du départ de Patrick Clement. Au club depuis ses 11 ans, elle a joué, puis elle a commencé à coaché pour enfin devenir présidente. Il est vrai que Lucie Webert envisageait de reprendre un jour ou l’autre la présidence du club, mais elle ne l’imaginait pas aussi rapidement.  

Je crois savoir que sur votre première saison de présidente vous avez organisé une superbe journée pour vos joueuses… 

Oui, sur ma première saison en tant que présidente en 2018, avec nos -13, -15 et -18 filles, nous étions partis à la Maison du Handball à Créteil. Le matin, nous avons visité les locaux, et l’après-midi, elles ont eu la chance de faire un entraînement sur le terrain annexe. La séance avait été organisée par Gilles Boutiali, puisqu’il était venu avec nous. En plus, nous avons eu beaucoup de chances, c’était le week-end des finales de coupe de France. Il y avait tous les entraîneurs de LNH et LFH en formation, donc nous les avons tous vu. L’Équipe de France féminine venait faire son shooting photo l’après-midi, donc nos joueuses ont eu la chance de les rencontrer. Cette journée avait été financée par toutes les actions qu’on avait mise en place tout au long de l’année. 

Pouvez-vous nous parler des objectifs du club de Porcelette ? 

Rejouer ! Nous souhaitons aussi développer au maximum les équipes jeunes pour ensuite les faire monter en senior. Le but est de faire perdurer les équipes afin qu’elles puissent grimper les échelons. Notre équipe senior masculine évolue aujourd’hui en Première Division Territoriale.

Il est comment ce championnat de Pré-nationale Féminine ? 

Nous sommes en Pré-Nationale, nous savons que le championnat est à notre niveau, ça joue déjà très bien. Même si ce n’est plus le même niveau qu’il y a dix ans. Aujourd’hui, le niveau de pré-nationale féminin est équivalent au niveau de l’excellence d’avant. Il n’y a pas assez de jeunes, donc pas assez équipes au-dessus du lot. Cependant, parfois on perd des rencontres parce que nous ne sommes pas assez sur la feuille de match. Si ces matchs-là, on arrivait à les gagner, sur un bilan comptable ça serait différent et on pourrait vite monter en Nationale 3. Par contre, c’est un championnat qui est encore bien différent et je ne sais pas si nous aurons la carrure pour faire des résultats.  

Alors, vous nous le disiez, vous êtes présidente et aussi joueuse, parlez nous de votre parcours. 

Je joue sur deux postes : arrière et pivot. J’ai commencé en -12 à l’époque, je jouais déjà à Porcelette. Je suis une joueuse qui aime vraiment le contact, un peu hargneuse.  J’ai aussi fait une année au pôle espoir à Metz. Je suis passé par l’Équipe de Moselle. Il y a des années, je n’ai pas joué parce que je me suis blessée, mais j’ai fait toutes les catégories au club. En tant que joueuse, mon souvenir le plus marquant est d’avoir gagné une Coupe de Lorraine contre Hettange Grande. C’était il y a quelques années maintenant. Je me souviens, les tribunes de notre salle étaient vraiment remplies. Puis, si on parle de mes plus beaux souvenirs, c’est aussi ma première assemblée générale, en 2018, c’était les 20 ans ou le club était totalement indépendant.