2ème tour régional des Inter-comités masculins

Nous sommes passés à côté du premier match contre la Champagne Sud, l’équipe n’était pas « dedans », fatigue du voyage ? menés 8 à 2, nous n’avons commencé à jouer qu’à la 15ème minute sachant que les matchs se déroulent sur une mi-temps de 30mn avec un seul temps mort, nous finissons sur un score de 13 à 16.

Pour la deuxième rencontre contre le Haut-Rhin, c’est un match abouti dès le début, avec une défense, des interceptions de balles avec jeu sur grand espace et avec notre thématique de jeu autour du pivot, le match est gagné collectivement, plus facilement sur un score de 17 à 14.

Le 3ème match est le remake du premier, nous courrons derrière le score, menés de 5 à 6 buts par moment, la défense se remet enfin en place et la 1/5 de zone redevient efficace avec beaucoup d’entraide, nous récupérons des ballons sur des interceptions et des fautes d’attaque, et grâce à des arrêts gardien, des montées de balles et des contres attaques directes avec en finalité des buts, nous sommes de nouveau en place après ce passage à vide et cela devient du beau handball avec une victoire de 20 à 15.

Un bon match sur les séquences où nous jouons, qui nous donne la qualification pour le tour national.

Nous attendions le résultat du match Haut Rhin contre la Champagne Sud, sachant que la victoire du Haut Rhin nous qualifiait d’office, sinon cela aurait été plus compliqué.

L’après-midi, match de la finale contre le Bas Rhin, et là nous sommes “aux abonnés absents”, pas de défense, pas de jeu sur grand espace et surtout pas de repli défensif avec perte de balles et des contres attaques, un match très compliqué du début à la fin sachant que même si le Bas Rhin est plus fort que nous, nous n’avons pas du tout joué.

Nous retenons la qualification pour le tour national et que cette journée est plutôt aboutie sur les contenus de travail avec le jeu autour du pivot, très intéressant en attaque de même que le jeu sur grand espace, il en va de même pour la défense qui avec le respect des consignes, permet de la profondeur, de l’activité à l’opposé de la balle avec des interceptions de ballons et des projections vers l’avant qui nous permet de développer notre jeu et d’accrocher de bonnes équipes.

Nous devons corriger cette « non régularité » avec des entames de match qui nous mettent en difficulté, qui nous oblige à courir après le score avec des efforts pour repasser devant alors que nous ne serions pas obligés avec certaines équipes.

C’est indispensable si l’on veut prétendre à se qualifier pour la première fois à Orléans.

 

Michael REICHLING – Delphine ROYER